Le Château de Fontainebleau

Bonjour à tous !

Et bon vendredi ! Bientôt le weekend et surtout les vacances 🙂

Pour aujourd’hui, avec les garçons nous vous emmenons au Château de Fontainebleau. Si vous vous souvenez bien, lors de notre escapade au Musée de Nemours, nous avions totalement flashé sur le lieu en passant devant sur le chemin du retour.

Et voilà que quelques jours plus tard, le centre culturel de notre ville propose une visite là bas ! Un signe n’est-ce pas ? Comme ils ne pouvaient accepter les enfants en bas âge en raison de problème technique (le siège auto) et l’assurance, ils nous ont proposé comme compromis de venir par nos propres moyens et de nous joindre au groupe, étant donné qu’il y avait plein de copines de Ju qui faisaient partie du voyage.

Ni une, ni deux, nous sautons sur l’occasion et j’en ai profité pour inaugurer le tout nouveau siège auto de Tim, qui se tourne pour pouvoir l’installer sans avoir à se contorsionner. J’ai aussi eu la chance de tester la super poussette méga pliante et ultra légère qu’une de mes voisines a eu la gentillesse de me prêter, celle que j’ai ne rentrant pas dans le coffre. Un véritable bonheur quand on a une petite voiture, mais là je commence à m’égarer 🙂

Heureusement que Ju me sert d’assistant, car nous avons pu confirmer que Tim ne supporte pas de faire du trajet, et a donc passé tout son temps à faire des vocalises … Si on peut les appeler ainsi. Alors nous avons chanté tout ce qui passait à la radio, le grand a fait des spectacles avec les peluches du plus jeune, … bref, ça a été plutôt épique.

Nous avons donc profité de la première partie de la matinée à nous promener dans le parc du château, qui mérite réellement le détour. Je pense par ailleurs y retourner juste pour le plaisir d’y être, sans pour autant visiter le château en lui même. Le beau temps ainsi que la chaleur étaient au rendez-vous, ce qui a rendu la balade encore plus mémorable.

Concernant la visite du château en lui-même, nous avons eu la chance d’avoir eu une guide adorable qui a répondu avec beaucoup de patience à toutes les questions que les enfants lui ont posé. Nous avons donc côtoyé les ombres de François Ie, Louis XIV, Napoléon I ou encore Henri IV.

Cela m’a beaucoup rappelé mon enfance, lorsque ma tante habitait juste à côté du Château de Versailles. Je ne compte plus le nombre d’heures que j’ai bien pu passer aussi bien à l’intérieur, que dans le parc, entre les fontaines, les jardins ou encore les barques.

Petit plus : les vestiaires sont similaires à ceux qu’utilisent les piscines. Ainsi, un jeton de caddie vous suffira pour pouvoir y déposer vos manteaux, sacs, et même poussettes !

Vous l’avez deviné, cette visite a confirmé mon coup de cœur initial.

Certes, il n’est pas similaire à celui que j’ai eu pour Moret-sur-Loing, mais ce château appelle quand même à la flânerie, à l’émerveillement et au contentement.

Et de la place pour pouvoir courir pour les enfants 😉

J’espère pouvoir prochainement visiter le Château de Blandy les Tours, est-ce que vous connaissez ?

Voilà notre avis sur ce magnifique endroit. Et vous, le connaissiez vous ?

Publicités

Unboxing Pixie Queen

Hello à tous !

Aujourd’hui j’innove avec vous notre projet commun avec l’Amoureux : nous avons commencé notre propre chaîne Youtube. J’y ai déplacé celui de l’unboxing du Coffre à Jouer des semaines passées.

Nous vous présentons cette fois-ci Pixie Queen de Game Brewer. Ce jeu a été créé par Rudy Seuntjens. Il s’adresse à un public de plus de 12 ans, se joue de 2 à 5 joueurs et chaque partie dure en moyenne 100 minutes.

Voici donc notre nouvelle vidéo, avec les sous-titres pour ceux qui le souhaitent bien entendu !

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, et si vous souhaitez un tournage d’un bout de partie pour vous faire une idée !

A bientôt ! 🙂

Menu de la semaine 16/10 – 22/10

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien et que votre weekend s’est bien déroulé ?

Ici impec, on a fait marathon d’anniversaire pour le grand, et tentative de repos pour le petit qui récupère de sa laryngite aiguë. Encore hier soir quand je l’ai couché, il a toussé un peu gras. J’espère que cela passera avec une bonne nuit de sommeil, je ne peux pas non plus m’absenter trop longtemps au travail, surtout que je suis en vacances dès mardi soir … (oui, l’avantage d’être en 4/5e le mercredi et de poser 2 RTT juste avant la semaine de vacances)

En conclusion, j’aurai 2 jours de repos avant d’avoir à gérer les gnomes à temps plein pour la semaine. Enfin repos … Je vais en profiter pour honorer mes rendez-vous médicaux et administratifs, comme beaucoup d’entre nous !

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche

Midi

Steak + galets de légumes

Croque Mr

/

Osso Bucco

Filet de poulet

/

/

Soir

Pizza

Pâte Pesto

Pizza

Paupiette de saumon + haricot

/

/

/

Menu de la semaine plutôt light, étant donné que pendant les vacances (à partir de vendredi soir !) je suis plutôt relax. Donc à nous les plateaux repas ou encore les menus sur le pouce à l’inspiration quand on ouvre le frigo ou congélo. Je tenterai tout de même un menu pour la semaine à venir.

Bien entendu, une soupe maison (merci mon robot !) accompagnera les repas. Pour cette fois-ci, Ju a demandé celle d’Ironman, soit potiron et carottes. Celle de la semaine passée, Hulk avait été mis à l’honneur avec du poireau, de la courgette et de la salade. Il avait eu un franc succès aussi bien auprès du grand que du plus petit.

Voilà voilà.

Et vous, qu’avez vous prévu de beau pour cette semaine ? 🙂

La Cueillette de la Grange (Chapeau de Paille)

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien ! J’ai pris mon temps pour vous écrire l’article du jour, étant donné que je fais la garde malade (Tim a une laryngite aiguë 😦 )

Aujourd’hui, nous vous emmenons donc, non pas sur un site touristique, mais à une cueillette ! Et précisément celle de la Grange (ou Chapeau de Paille).

Elle est à une dizaines de kilomètres de chez nous, et nous l’avons découverte grâce à l’une de nos voisines.

 

J’aime ce principe de cueillir ce qui va atterrir dans notre assiette, cela nous fait, je trouve, encore plus apprécier le produit. De plus, je ne sais pas pour vous, mais rien que le fait de voir le fruit ou le légume que je vais ramasser me fait déjà imaginer le goût qu’il va avoir 😉

Je n’ai pas particulièrement de problèmes à faire manger des légumes au grand, j’espère réussir la même chose avec le cadet. Toutefois, je pense qu’il est effectivement intéressant pour l’enfant de découvrir d’où viennent les fruits et légumes qu’il mange. Je ne sais s’ils mesurent déjà toute la charge de travail du fermier derrière chaque aliment, mais je leur souhaite ce type d’ouverture d’esprit.

Pour ceux qui n’ont pas le courage d’aller affronter la terre (Ju est le premier concerné), il existe aussi ce qu’ils appellent le « drive fermier ». En gros, si je comprends le principe, on reçoit chaque mercredi la liste des légumes et fruits disponibles avec leur prix, on leur écrit un mail pour leur dire ce que l’on souhaite avec la date de notre passage à la cueillette pour récupérer notre commande. Je n’ai pas encore pris le temps de m’inscrire à cette liste, étant donné que je garde à chaque fois l’espoir d’y traîner mes hommes 😉

Néanmoins, juste à l’entrée de la cueillette, il y a le magasin « Panier de la ferme » qui est en fait un magasin bio des plus « traditionnels », avec l’avantage d’être ouvert quasi en même temps que la cueillette, et qui a en plus dans ses étalages des fruits et légumes du champ voisin. Un bon compromis pour nous tous, nous aimons aussi en profiter pour acheter les autres produits artisanaux proposés par la boutique. Nous avons une affection toute particulière pour la limonade, une véritable tuerie !

Les garçons aiment y aller, car ils peuvent en plus y voir des animaux. Notamment des oies, un cheval, un poney et une ou deux chèvres (je ne sais jamais). Je ne sais pas trop à qui appartiennent les animaux, mais ils ont le mérite d’être là et les enfants sont toujours contents d’aller leur faire une petite caresse avant ou après les courses.

Nous essayons d’y aller au moins une fois par semaine, max toutes les deux semaines. J’évite de prendre de trop grosses quantités afin de ne pas perdre les produits, cela me permet donc de prendre des variétés un peu plus onéreuses aussi. Nous continuons tout de même à valider notre panier au drive traditionnel, notre budget ne nous permettant malheureusement pas de vivre tout en bio.

Et vous, cueillette ou pas cueillette ? 🙂

Les jeux de société

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien aujourd’hui ?

Comme nous sommes mercredi, j’avais envie de vous parler de l’une de nos activités favorites lorsque nous sommes réunis tous les 3 (oui, Tim n’est pas encore assez grand pour pouvoir être inclus dans cette affirmation, mais ça ne va plus tarder !)

Pour ceux qui me suivent sur Instagram, et comme vous avez pu le deviner avec mon article de mercredi dernier, nous sommes de très grands fans de jeux de société. Bon on aime aussi les jeux vidéos mais beaucoup plus modérément, je n’aime pas que Ju passe trop de temps devant un écran et pour ma part je préfère regarder une bonne série ou un bon film plutôt que de jouer, même si c’était une activité que j’appréciais beaucoup avant – d’être mère -_- …

Bref, nous nous sommes mis aux jeux de société un peu par hasard, grâce à une des associations de jeux qu’a intégré mon Homme quand Ju était encore bébé. Il était tellement emballé à chaque fois qu’il a commencé à en acheter pour notre usage personnel. Puis  Ju a grandi et nous avons voulu le faire participer aussi. Depuis il a une ludothèque aussi fournie que la nôtre …

Mais je constate tout de même les bienfaits des jeux de société chez les enfants, et ce dès 2 ans 1/2 : ils apprennent à respecter les règles, ils apprennent la notion de couleur  (la chenille ), travaillent la mémoire (l’indien), développent la fibre écologique (Playa playa) et j’en passe ! Depuis peu, Ju a demandé à jouer aux cartes Pokemon aussi -_-  (le père joue à Magic alors je sais pertinemment où je mets les pieds …)

Au niveau des producteurs de jeu, j’aime beaucoup  Haba, Djeco et  BioViva, mais nous avons aussi des plus traditionnels : monopoly, qui est-ce, etc. Ju aime aussi beaucoup jouer aux dames et aux échecs.

De notre côté, nous avons un peu de tout. Aussi bien des jeux que je qualifierai de tout public (Concept, Identik, Timeline, …) ou bien plus ciblé : du médiéval (Andor), du survivalisme (Shadows of Brimstone) ou encore du spatial (X-Wing)

Nos fournisseurs officiels sont les brocantes, les sites de financement participatif, et les petits magasins spécialisés. Vous devinez donc que nous sommes plutôt de très bons clients lol

Cela va un peu à l’encontre de mon objectif de minimalisme, mais comme le dit si bien Konmari : cela nous apporte de la Joie 😉

De la Joie, mais pas dans la possession, mais plutôt dans la perspective des bons moments passés avec les autres. Lorsque je vois les boîtes, j’ai le sourire, je sais que grâce à elles, nous nous amusons.

Et vous, un petit péché mignon ? 😉

Menu de la semaine 09/10 – 15/10

Bonjour et bon début de semaine à tous !

J’espère que vous allez bien et que le weekend s’est bien passé ? Nous on va dire que oui 😉 les enfants ont vu et fait plein de choses, avec une mention pour la Médiévale de Brie Comte Robert (prooooomis, je vous en parle prochainement).

Nous sommes donc lundi, et qui dit lundi dit menu de la semaine !

Voici ma copie :

Lundi

Mardi

Mercredi

Jeudi

Vendredi

Samedi

Dimanche

Midi

Buns + Salade

/

Osso Bucco + blé

Poisson pané + galette légume

Croque Mr

/

Pizza

Soir

Pâte Pesto

Paupiette Saumon + Galette légume

Pizza

Champignon à la crème + pâte

Steak béarnaise + haricot

/

Reste

J’ai essayé de varier un peu, tout en respectant le facteur préparation / activité. Exemple le lundi je pars au yoga à 18h et je rentre à 19h30 pour enchaîner préparation du dîner – coucher du bébé et préparer le grand au coucher aussi, tout cela pour qu’à 20h45 grand max les deux enfants sont dans leur lit.

Le mercredi, le grand est à la boxe à 18h jusqu’à 19h30 et ensuite c’est moi qui enchaîne à 20h (toujours le yoga oui …). Je lance donc une pizza pendant que je prépare bébé, et quand le grand rentre, hop il se met à table pendant que je couche Tim. Le reste, c’est l’Homme qui s’en charge.

Je ne pense pas être la seule à faire cela. C’est short, on a l’impression de ne faire que courir, mais c’est zéro stress avec une bonne organisation. Le tout est donc d’y penser en amont.

Le weekend prochain va être encore bien chargé aussi. Entre le rendez-vous de l’Homme le matin, puis j’enchaîne avec le dépôt de Ju à l’anniversaire de sa chérie puis dîner chez elle, ça va nous faire du bien aussi de rompre avec le train train quotidien.

Et vous, comment s’annonce cette semaine ? 🙂

En passant

Et comment ça va ?

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui j’ai envie de parler un peu de moi (non mais vraiment lol). Cela fait écho à un sujet de discussion dans un groupe dont je fais partie sur Facebook concernant les violences obstétricales. Comme vous pouvez en douter pour ceux qui m’ont lue il y a quelques mois de cela, le sujet a beaucoup fait écho à mon expérience personnelle à l’arrivée de Tim.

Jusqu’à récemment, je ne m’étais pas rendue compte à quel point cela m’avait extrêmement traumatisée et changé la vision que j’avais de ma propre personne. Je n’aimais plus mon corps, j’ai en horreur la cicatrice qui m’est restée, me rappelant les heures infernales que j’ai vécues, sans compter le poids que je n’arrive pas à me débarrasser. Additionnez à cela les autres événements de la vie qui nous sont tombés sur le nez et vous aurez le magnifique mélange de mal-être et de désamour que je ressentais vis à vis de moi-même.

Certes, je vivais dans le déni : j’ai une magnifique famille, un mari qui m’aime, des garçons superbes, un entourage attentionné, une super (hum !) maison, un environnement de vie privilégié, un boulot que j’adore … On voyait souvent du monde et je me suis même mise à écrire. Bref, ai-je vraiment le droit de me plaindre ?

Alors je me suis cachée derrière l’idée que ce mal-être était en raison de la maison qui ne me plaisait pas totalement, qu’il fallait que les travaux passent pour que ça aille mieux. Que j’étais en congé parentale alors que j’adore travailler, et qu’une fois la reprise passée, ça ira mieux aussi.

Les travaux sont arrivés (ma maison est très jolie maintenant avec sa nouvelle salle de bain, ses toilettes et sa magnifique porte bi-goût), j’ai repris aussi le travail avec les inquiétudes qui vont avec. Mais le malaise était toujours présent. Tant et si bien que j’ai pété les plombs. Je ne me sentais plus si utile que ça à la maison, après tout, l’Homme pouvait très bien gérer tout seul les enfants, Ju est autonome et Tim avec un peu de bonne volonté boirait du Lait Maternisé. J’avais envie de partir, ne plus revenir. Couper tout contact, changer de téléphone, ne dire à personne où j’allais. J’étais épuisée. Tant et si bien que le médecin m’a arrêtée. On a pensé à un problème d’équilibre, j’ai mon rendez-vous avec l’ORL de programmé. Mais on a beaucoup plus penché pour du surmenage.

Pendant ces deux semaines, je me suis efforcée à me recentrer sur moi-même. A prendre du temps pour moi. Revoir les copines, faire des sorties entre filles (et ça c’est cool). J’ai aussi débuté mes cours de yoga et de méditation (3h/ semaine et ça c’est MEGA cool). Depuis hier, j’ai même repris le pilates (et pour celles et ceux qui me connaissent, vous savez que cela signifie beaucoup !). Et surtout : j’ai recommencé à trier mes affaires. Enfin recommencer… Je n’ai pas du tout arrêté, nous avons beaucoup désencombré depuis le début de l’année, mais cette fois-ci, je me suis attaquée à un sujet qui m’était particulièrement sensible : les habits. On a toute, après une grossesse, l’espoir de perdre ces fameux kilos en trop et pouvoir rentrer de nouveau dans nos tenues d’autrefois. J’ai effectivement perdu ces quelques kilos, en revanche, je n’ai jamais récupéré la ligne d’avant. Et je le vivais mal. Je m’en voulais de ne pas y arriver, j’exécrais cette cicatrice qui en soi ne se voit pas mais qui reste et demeure. Eh bien vous allez rire, mais m’être débarrassée de 5 cartons remplis à ras bord de fringues m’a été salvateur. Je me sens désormais plus apaisée.

D’accord, les problèmes sur lesquels je n’ai aucune influence demeurent, mais j’espère désormais assez bien dans mes baskets, assez sûre de moi, pour pouvoir les vivre sans avoir peur de flancher de nouveau. Car je me dois d’être forte pour mes bonhommes. Et pour être forte pour les autres, il faut déjà être en harmonie avec soi-même.

J’arrive désormais à revoir au bout de la ligne, des envies de projets perso et pro, et envie de sourire de nouveau à la vie, même si cette dernière est une véritable peste avec nous. Mais ce n’est pas grave, cela passera bien, c’est cyclique après tout !

Bon bien sûr il y aura des jours où je serai mal lunée en raison du manque de sommeil (genre aujourd’hui quoi…) Mais dans l’ensemble le moral est là et c’est le plus important !

Pour le plaisir, je vous laisse un aperçu de mes après-midi à la maison avec les garçons. Rien à voir, ou plutôt TOUT à voir avec le sujet du jour.

les garcons

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout, et bon weekend !