En passant

Et comment ça va ?

Bonjour à tous !

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui j’ai envie de parler un peu de moi (non mais vraiment lol). Cela fait écho à un sujet de discussion dans un groupe dont je fais partie sur Facebook concernant les violences obstétricales. Comme vous pouvez en douter pour ceux qui m’ont lue il y a quelques mois de cela, le sujet a beaucoup fait écho à mon expérience personnelle à l’arrivée de Tim.

Jusqu’à récemment, je ne m’étais pas rendue compte à quel point cela m’avait extrêmement traumatisée et changé la vision que j’avais de ma propre personne. Je n’aimais plus mon corps, j’ai en horreur la cicatrice qui m’est restée, me rappelant les heures infernales que j’ai vécues, sans compter le poids que je n’arrive pas à me débarrasser. Additionnez à cela les autres événements de la vie qui nous sont tombés sur le nez et vous aurez le magnifique mélange de mal-être et de désamour que je ressentais vis à vis de moi-même.

Certes, je vivais dans le déni : j’ai une magnifique famille, un mari qui m’aime, des garçons superbes, un entourage attentionné, une super (hum !) maison, un environnement de vie privilégié, un boulot que j’adore … On voyait souvent du monde et je me suis même mise à écrire. Bref, ai-je vraiment le droit de me plaindre ?

Alors je me suis cachée derrière l’idée que ce mal-être était en raison de la maison qui ne me plaisait pas totalement, qu’il fallait que les travaux passent pour que ça aille mieux. Que j’étais en congé parentale alors que j’adore travailler, et qu’une fois la reprise passée, ça ira mieux aussi.

Les travaux sont arrivés (ma maison est très jolie maintenant avec sa nouvelle salle de bain, ses toilettes et sa magnifique porte bi-goût), j’ai repris aussi le travail avec les inquiétudes qui vont avec. Mais le malaise était toujours présent. Tant et si bien que j’ai pété les plombs. Je ne me sentais plus si utile que ça à la maison, après tout, l’Homme pouvait très bien gérer tout seul les enfants, Ju est autonome et Tim avec un peu de bonne volonté boirait du Lait Maternisé. J’avais envie de partir, ne plus revenir. Couper tout contact, changer de téléphone, ne dire à personne où j’allais. J’étais épuisée. Tant et si bien que le médecin m’a arrêtée. On a pensé à un problème d’équilibre, j’ai mon rendez-vous avec l’ORL de programmé. Mais on a beaucoup plus penché pour du surmenage.

Pendant ces deux semaines, je me suis efforcée à me recentrer sur moi-même. A prendre du temps pour moi. Revoir les copines, faire des sorties entre filles (et ça c’est cool). J’ai aussi débuté mes cours de yoga et de méditation (3h/ semaine et ça c’est MEGA cool). Depuis hier, j’ai même repris le pilates (et pour celles et ceux qui me connaissent, vous savez que cela signifie beaucoup !). Et surtout : j’ai recommencé à trier mes affaires. Enfin recommencer… Je n’ai pas du tout arrêté, nous avons beaucoup désencombré depuis le début de l’année, mais cette fois-ci, je me suis attaquée à un sujet qui m’était particulièrement sensible : les habits. On a toute, après une grossesse, l’espoir de perdre ces fameux kilos en trop et pouvoir rentrer de nouveau dans nos tenues d’autrefois. J’ai effectivement perdu ces quelques kilos, en revanche, je n’ai jamais récupéré la ligne d’avant. Et je le vivais mal. Je m’en voulais de ne pas y arriver, j’exécrais cette cicatrice qui en soi ne se voit pas mais qui reste et demeure. Eh bien vous allez rire, mais m’être débarrassée de 5 cartons remplis à ras bord de fringues m’a été salvateur. Je me sens désormais plus apaisée.

D’accord, les problèmes sur lesquels je n’ai aucune influence demeurent, mais j’espère désormais assez bien dans mes baskets, assez sûre de moi, pour pouvoir les vivre sans avoir peur de flancher de nouveau. Car je me dois d’être forte pour mes bonhommes. Et pour être forte pour les autres, il faut déjà être en harmonie avec soi-même.

J’arrive désormais à revoir au bout de la ligne, des envies de projets perso et pro, et envie de sourire de nouveau à la vie, même si cette dernière est une véritable peste avec nous. Mais ce n’est pas grave, cela passera bien, c’est cyclique après tout !

Bon bien sûr il y aura des jours où je serai mal lunée en raison du manque de sommeil (genre aujourd’hui quoi…) Mais dans l’ensemble le moral est là et c’est le plus important !

Pour le plaisir, je vous laisse un aperçu de mes après-midi à la maison avec les garçons. Rien à voir, ou plutôt TOUT à voir avec le sujet du jour.

les garcons

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout, et bon weekend !

Publicités

Et les activités extra scolaire ?

Bonjour à tous !

Aujourd’hui c’est mercredi, et le mercredi, c’est le jour des enfants pour beaucoup ! Personnellement, depuis mon retour de congé maternité, j’ai opté pour le 4/5e. J’étais déjà à 90% auparavant car j’estimais autrefois ne pas passer assez de temps avec Ju : plus de 2h de transport par jour, partir à 7h du matin, rentrer à 19h, être là juste à temps pour le dîner, le bain et le coucher, ne pas pouvoir lui demander comment s’était passée ses journées, que ça soit chez la nounou ou quand il a commencé l’école. Je voulais toutefois qu’après la classe du matin, que l’on puisse passer du temps entre mère et fils. Je reconnais avoir la chance que dans les communes où Ju a été et est scolarisé, la cantine était dissociée du centre de loisir, me permettant ainsi de récupérer mon fils à 13h20. Et qui dit école dit activité du mercredi !

Maintenant après 3 ans dedans, je peux vous confirmer que les parents qui prennent leur mercredi, ce n’est pas du tout pour se reposer mais pour faire le taxi, si si.

En Moyenne Section, Ju a fait de la Baby Gym, de 14h à 15h30. ça nous cassait totalement l’après midi, étant donné que j’avais espéré pouvoir le mettre à la sieste avant. Moralité, après s’être défoulé pendant 90 minutes, une douche et on avait un petit garçon en plein coma sur le canapé.

En Grande Section, la Baby Gym a été déplacée au samedi (moi qui adore mes matins pyjama -sic- ). Conclusion j’avais casé le cours d’éveil musical qui se tenait à 17h30, et avant cela, de 14h à 16h30, je l’emmenais aux ateliers organisés par le centre social de la ville, permettant ainsi aux enfants de faire des bricolages pour les fêtes : Noël, Pâques, fêtes des parents, etc. etc. Heureusement que le bâtiment est près de chez nous, nous n’avions donc pas besoin de courir pour arriver à l’heure.

Cette année, Ju a demandé à faire un sport de « grand », étant donné qu’il est désormais au CP. Après être passé par le karaté, puis finalement non le judo, oh et puis zut le basket, il s’est finalement arrêté à la boxe, ou plus précisément le full combat. Pourquoi ce sport ? Car son papa (aka l’Homme quoi) a fait de la boxe française dans sa jeunesse, et c’est ce qui se rapprochait le plus dans les sports proposés par notre commune. Les cours sont le mercredi et vendredi soir. Je pourrai donc ainsi toujours caser mes ateliers du centre social (que je trouve vraiment très sympa).

monMykr

Mon bébé 😱 !!!

Mon autre objectif cette année est de lui faire découvrir la culture vietnamienne (mes origines quoi). Nous avons la chance de ne pas habiter trop loin de la triade (mdr) Lognes-Torcy-Bussy qui réunit bon nombre de vietnamiens. Pas facile de s’intégrer lorsque l’on ne parle pas super bien la langue ! Mais bon j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai déjà envoyé quelques mails à certaines associations. J’ai déjà été recalée pour l’un (les scout viet car Ju doit avoir 8 ans pour être accepté parmi eux), mais je compte persévérer ! En plus il y a bientôt la fête de la Lune (Têt Trung Thu) donc ce serait l’occasion de la faire découvrir aux enfants en plus : d’une pierre deux coups quoi !

Mon autre objectif BIS est de lui enseigner un instrument de musique. A la maison nous avons un piano et une guitare… Etant donné que je maîtrise plus le premier instrument que le second, il faut que je trouve une méthode sympa assez ludique pour les enfants afin de ne pas le décourager dès les premiers cours. J’hésite à prendre la méthode de Piano débutants mais je n’arrive pas à trouver de feedback complet. Si vous avez d’autres suggestions, je suis totalement ouverte !

Voilà pour Ju ! Et pour vos gnomes, ils font quoi cette année ?

Fly Lady : et après le Nouveau Départ ?

Bonjour à tous !

Comme promis dans mon message de (dés)espoir (lol), un article sur la vie « après » le Nouveau Départ de Fly Lady.

Mon premier sentiment est avoir l’impression d’avoir perdu pied. Plus de fiche au quotidien pour nous apprendre de nouvelles choses, plus de petites croix à mettre sur ma fiche de suivie du forum (quoique je n’étais pas super assidue de ce côté là étant donné que je vais assez rarement sur l’ordi en journée), bref, ça m’a fait assez bizarre sur le coup. J’ai bien entendu les missions de Kelly (aka le ménage de zone 15 minutes par jour), mais après ça, bah bref, je ne sais pas.

Conclusion, j’ai décidé de remettre au propre mes routines ainsi que le plan de base hebdomadaire sur mon nouveau Bullet Journal (celui acheté chez Action, oui oui), et ça m’a donné un peu plus de pep’s dans tout cela. Comme quoi, quelques couleurs et ça va mieux.

bujo.jpg

Bon, je m’excuse en avance, la photo est moche mais elle a été prise de nuit 😉  (note à moi même : faire une nouvelle vidéo sur le BuJo histoire de vous montrer mon nouveau carnet)

En conclusion, aujourd’hui lundi 6 Janvier, à 1 mois et 3 semaines de Fly Lady, je constate :

  • un réel changement dans mon intérieur grâce au désencombrement de 15′ journalier
  • l’acquisition de la routine du matin et du soir (exception du 5′ de la Rescue Room)
  • En cours de maîtrise de la routine de l’après midi, surtout la partie Swish & Swipe, le blessing (que j’ai, comme je vous l’ai dit la dernière fois, dispatché tout au long de la semaine), ainsi que le ménage par zone. Généralement comme je n’ai rien fait de la semaine je m’y mets un bon coup le vendredi fin d’aprèm une fois que mon chéri est rentré du travail et peut me garder Tim ou alors le samedi matin. Le résultat est le même en fin de semaine, certes, mais ce n’est pas le but du FLY.
  • Au niveau de la gestion des repas, je procédais déjà ainsi avant la méthode donc j’ai conservé la chose : menu à la semaine, listes et courses faîtes en même temps (on fait un drive) et je commence à préparer le déjeuner vers 11h30 et le dîner à 18h ou 18h30 grand max, selon le type de plat (mijoté, sauté, etc.) pour pouvoir manger au plus tard à 19h30. Dans l’idéal, tout est terminé, rangé et nettoyé au plus tard à21h30 : le grand est déjà couché à 20h30/21h et je couche le petit entre 21h45 et 22h. Et généralement je m’écroule juste derrière xD

Je ne me sens pour autant pas plus organisée, mais la vie de famille roule bien donc je suppose que le résultat escompté est bien là. L’Homme m’a gentiment dit ce matin que la vie était plus agréable à la maison, donc si même lui le reconnaît, c’est que cela doit être vrai lol Il faut donc que je garde le cap et que je conserve mon objectif bien en tête… Vous le savez bien, ma fameuse maison épurée 😉

J’ai encore à mes yeux beaucoup d’endroit à désencombrer, des petits recoins par-ci et par là que j’appelle « les cache misères ». La chambre de Timothée est redevenue un lieu de stockage, ce qui ne nous dérange pas pour l’instant étant donné que son lit est dans notre chambre mais j’aimerai qu’elle soit vide courant Avril au plus tard, étant donné que nous allons recevoir de la famille et que l’idéal serait de pouvoir les héberger et les faire coucher ailleurs que sur le canapé du salon … Un nouveau défi donc ! (et ensuite, avec les beaux jours, on attaquera le garage et le nettoyage du jardin !)

Voilà donc mon ressenti après le Nouveau Départ. Rendez-vous le mois prochain pour savoir si j’ai bien rempli mon objectif !

Fly Lady : 1 mois plus tard

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien.

Cela fait plusieurs jours que je me dis que je dois rédiger cet article, mais le temps file à une vitesse… Que ceux qui croient qu’être mère au foyer c’est glander retournent leur veste, car c’est totalement le contraire… Certes nous n’avons pas de patrons, de clients ou de collègues qui nous mettent la pression, mais en dehors des enfants (dont le nain en bas âge plus pot de colle que la super glue on ne connait pas) il y a la contrainte de l’école, de la bonne gestion d’une maison qui tourne et l’administratif. Je suis en totale admiration des parents célibataires qui réussissent à faire tourner ce petit monde sans jamais se plaindre (ou très rarement ! )

Alors, Fly Lady au bout d’un mois, cela donne quoi ?

Je vous avais laissé avec mon sentiment de gratitude vis à vis des objets autour de moi et surtout de ma maison. Je pense désormais pouvoir vous dire que je frôle le but du Fly, dont j’ai compris la signification il y a quelques jours de cela : Finally Love Yourself (Finalement S’Aimer). Et effectivement je m’accepte telle que je suis, imparfaite, bordélique qui se soigne et mère/épouse qui fait de son mieux. Il y aura toujours des hauts et des bas, des jours où je n’aurai pas envie. Bah tant pis, ce sera un jour sans, on se couche, on se repose et demain sera un jour meilleur. J’essaie de cocher au moins une case « nettoyage » que cela soit mon évier, ma cuisinière, mes toilettes ou j’en passe. Même passer l’aspirateur suffit, le tout est d’avoir fait quelque chose. Un ménage mal fait est toujours mieux pour notre maison que pas de ménage du tout ! (Oui une expression piquée à ma nouvelle meilleure copine)

Au niveau de la méthode en elle même, je vous avoue que j’ai du faire un coup d’accélérateur à un moment donné, étant partie quasiment 2 semaines en vacances. J’ai toutefois pu mettre en place les routines du matin, du soir ainsi que de l’après-midi. J’ai tout stocké dans un coin créant ainsi mon journal de bord de fortune que je pense refaire au propre une fois que je serai bien rodée. Je ne me suis pas encore réellement attelée au ménage de zone, mais petit à petit l’oiseau fait son nid comme j’aime à me répéter. J’ai aussi le blessing à incorporer. J’aime beaucoup cette notion. En gros c’est votre heure de ménage hebdomadaire que l’on dispatche en tâche ménagère à faire pendant 10min X 7, à incorporer comme on le souhaite dans sa semaine, soit par exemple 10min / jour, 20/jour ou encore 1h10 / semaine. Pour le moment j’ai plutôt opté pour le 10 ou 20 mon par jour, étant donné que je n’aime pas faire le ménage avec mon koala attitré de peur qu’il ne respire je ne sais quel mélange toxique.

À côté de cela, je continue mon désencombrement et je vous avoue que le bilan au bout d’un mois avec uniquement 15 minutes / jour est à mes yeux stupéfiants. La chambre de Ju lui plait tellement qu’il y passe beaucoup plus de temps et accepte sans râler de ranger ses jouets le soir, et la nôtre est devenue un véritable cocon que nous aimons retrouver le soir pour nous reposer de nos journées de dingue.

Les nouveaux rangements de mon grand, qui est désormais super content de me montrer qu’il trie bien ses jouets avant de les remettre à leur place.

Notre chambre cocooning…

eh oui on a même trouvé la place pour le piano, juste en face du lit !

J’ai commencé à bouger les meubles de notre salon, en attendant d’avoir les finances pour notre véranda je tente de créer quand même cette espace de vaste salon dont nous rêvons tant !

Bref, la vie me semble désormais plus douce, et je ne regrette pas de m’être lancée dans cette curieuse aventure. J’espère juste garder le cap une fois que le programme « Nouveau Départ » se terminera d’ici quelques jours. Je pense continuer à vous donner des news ici afin de garder la motivation 💪

Et vous, quelle méthode d’organisation maison avez vous utilisé ? Avec ou sans succès à vos yeux ? 

Je vous souhaite un bon vendredi !!!

4 mois

Aujourd’hui Tim a 4 mois. 4 mois qu’il a déboulé dans notre vie avec son calme, son sourire et sa douceur. 4 mois qu’il a complété notre famille pour le plus grand bonheur de tous. Certes cela n’est pas facile tous les jours, mais pour nous cela valait le coup.

Cela valait le coup d’être passé à travers toutes ces épreuves, ces souffrances physiques et psychologiques, ces remises en question et la réadaptation qu’a connu notre foyer.

À 4 mois, monsieur nous fait donc :

  • De longs monologues après la tétée
  • De grandes discussions avec qui veut bien être en tête à tête avec lui
  • Rit désormais aux éclats
  • Se tient droit mais a encore besoin d’aide pour s’assoir
  • Nous suit du regard
  • Adore écouter les histoires de son frère
  • A peut-être trouvé son pouce mais la technique est particulière (il fourre le pouce dans la bouche et tient les autres doigts 🤔)
  • Sinon à défaut tète les autres doigts

Il pleure très peu sauf de fatigue le soir vers 20h30/21h (une tétée et dodo jusqu’à 1 ou 2h du mat) ou lorsque sa couche est trop remplie à son goût (il aime être propre ce que je comprends parfaitement).

4 mois donc d’allaitement exclusif, 7,5 kg et 64 cm. Je me rends compte que j’ai la chance d’avoir un médecin qui peut-être ne s’y connait pas trop en allaitement mais respecte mon choix et est toujours ouvert à la discussion. J’ai même l’impression de passer une évaluation mensuelle et recevoir les honneurs du jury, c’est chouette 😁

Bref… Mon bébé a 4 mois ❤

Merci encore à Picsart pour ce superbe Tree of life !

Fly Lady : 15 jours plus tard

Bonjour à tous !

Comme promis, je vous partage donc mes impressions de la méthode Fly Lady. Je suis du type nénette qui nettoie son chez soi mais qui a du mal à tenir ses routines et à se débarrasser de ses affaires, et avec mon homme, nous sommes plutôt du genre à cumuler les activités. Bref, je ne suis pas une super fée du logis. Je vous l’avoue, chez moi, c’est plutôt encombré à mon sens, alors que je ne rêve que d’intérieur minimaliste. Bref, un fantasme pour moi.

Ce défaut ne m’avait jamais réellement dérangé étant donné qu’en appartement nous avions une cave et donc nous y laissions tout ce que nous n’utilisions plus dedans. Mais depuis que nous avons déménagé, nous n’avons plus d’espace de stockage alors forcément, cela déborde dans la maison. Et avec la grossesse + mes quelques semaines alitées, j’ai eu le temps de cogiter, de pester et de me motiver à changer.

J’avais commencé par remettre en place mes routines de ménage. C’était bien, mais quand l’intérieur est encombré, il reste encombré. Nous avions fait des sessions de vidage de carton avec l’Homme, mais ce n’était pas assez régulier, d’où cette sensation de ne pas avancer. Et pourtant, en dehors des jouets des enfants (qui restent dans leur chambre), nous n’achetions rien pour nous.

C’est à peu près à cette époque que je m’étais penchée sur la méthode KonMari pour la première fois, mais cela ne m’avait pas encore véritablement touché. Pour moi c’était totalement infaisable ce qu’elle préconisait : tout rassembler en une pièce et faire une séance de tri.

  1. je ne voyais pas mes hommes se joindre à moi pour faire cela et je ne voulais donc pas le faire seule
  2. jamais je ne réussirai à faire cela en une journée ou deux ou trois… Seule !
  3. jeter les affaires des autres me dérange

Bref, une manière de procrastiner peut-être.

Puis au gré de mon addiction au BuJo et donc à tout site d’organisation etc. je suis tombée sur la méthode Fly Lady. Au départ, je prenais ça pour une blague. Sérieusement, apprendre à s’habiller, récurer son évier, etc. ? il faut une méthode pour cela ? Donc je l’ai laissé de côté. Puis en suivant la page d’une maman accro à la méthode et qui en disait du bien, je me suis finalement laissée tenter et ai décidé de m’inscrire au groupe francophone qui organise des « nouveaux départs » tous les mois. J’ai donc embarqué dans celui de janvier/février.

En Janvier, vous ne faîtes que du désencombrement (15 minutes par jour) et nettoyez votre évier pour qu’il soit beau pour le lendemain. Bien entendu, vous conservez votre routine de ménage habituel. Personnellement vu que je me couche très souvent peu de temps après les garçons, j’ai beaucoup de mal à briquer l’évier après avoir débarrassé la table et rangé la cuisine. Conclusion, je nettoie mon évier le matin ou au plus tard après le déjeuner. Je pense que l’idée est plutôt d’avoir un évier nettoyé une fois par jour.

dav

J’ai été plutôt régulière pendant ces 15 jours et, vous allez rire, mais cela a eu un impact sur mon état d’esprit.

Même si le désencombrement de 15min/jour a été moins régulier – peut-être 1 jour sur 2 – j’en ressens l’effet sur mon intérieur. J’ai repris le livre de Konmari et l’ai relu, mais cette fois en ne lisant que les parties qui trouvaient résonance en moi, notamment, comme je vous l’ai dit dans ma vidéo, être reconnaissant, avoir de la gratitude envers nos biens.

J’ai arrêté de songer à vouloir déménager, à vouloir changer d’habitation (nous avons découvert au fil du temps beaucoup de défauts dans la maison), et au contraire, je recherche désormais des solutions pour améliorer notre maison, la rendre plus à mon goût (oui, je dis bien le mien, étant donné que je reconnais avoir un mari adorable qui ne souhaite que notre bien-être à nos enfants et moi-même). Je la vois désormais comme un « être » qu’il faut apprêter. Cela va donc passer par pas mal de travaux maintenant que nous allons avoir le budget pour. A petit pas de bébé, comme le dit si bien Fly Lady !

Je me suis remise à espérer avoir cet intérieur épuré, minimaliste.

dav

C’est idiot mais j’adore la nouvelle disposition de ma chambre, et encore, il manque la tête de lit qui devrait arriver cette semaine 🙂

Aujourd’hui, 1e Février et donc 1e fiche de la méthode Fly Lady sur 30 jours (bon c’est loupé nous n’en avons que 28 lol), et elle nous demande juste de respecter la routine instaurée le mois précédent (càd évier propre et désencombrement de 15 min) mais en plus de préparer ses habits la veille pour le lendemain. En gros, ne pas passer sa journée en pyjama. Je pense que pour cette partie là, je devrais pouvoir gérer 😉

Voilà pour le moment mes premières impressions ! Et vous, vous connaissiez la méthode ?

Je vous embrasse !

Tim : 3 mois 1/2

Bon lundi !

Je vous avais parlé d’un article sur les progrès de Timothée, bon avec une semaine de retard par rapport à ce que je voulais faire, mais le voici !

dav

Un joli Tree of Life merci PicsArt !

Timothée aujourd’hui est un bébé allaité exclusivement (et il fait bien péter la courbe de croissance !), fait du co dodo avec nous (pour le plus grand malheur de son père lol mais je ne vous cache pas que c’est beaucoup plus pratique pour l’allaitement) et je le soupçonne d’être un BABI (bébé aux besoins intenses).

Pourquoi est-ce que je vous dis cela ? Simple. Dès qu’il me perd de vue, c’est la fin des haricots et il est inconsolable. Même pour dormir, il touche inconsciemment mes cheveux ou mes habits pour être sûr que je suis là. J’essaie de le porter en porte bébé le plus longtemps possible, malheureusement avec ma cicatrice je connais mes limites. Heureusement que j’ai un mari en or qui me relaie dès qu’il le peut (et avec le modèle de porte bébé que l’on a, il peut l’utiliser aussi alors qu’il est plutôt taille XL).

A côté de cela, il essaie de parler, de nous faire la conversation : à son frère, à son père, à moi, mais aussi aux grands parents. ça y va à coup de « aeuuhhh, gaaa gaaa groouuu… » (oui je suis bonne en retranscription de langage bébé)

Il nous voit de mieux en mieux et de plus en plus loin. Il met moins de temps à nous reconnaître et nous repère même lorsque l’on est dans l’entrée alors qu’il est sur son transat (on va dire un bon mètre)

Il a découvert le rire. Ca coince encore un peu, on aurait dit un couinou (pardon mon fils si tu me lis d’ici quelques années) mais c’est super sympa de voir les progrès que tu fais.

Au niveau du sommeil, je ne vais tout de même pas me plaindre.

En semaine lorsque nous ne sommes que tous les deux, il fait bien ses siestes matin et après-midi mais malheureusement je suis obligée de le réveiller pour aller chercher son grand frère, j’ai donc l’impression que son sommeil n’est pas de qualité. Le vendredi, c’est notre journée off, je laisse Ju à la cantine pour qu’il puisse manger avec ses copains et pour nous cela fait un temps tranquillou où il peut dormir tout son saoul (enfin conclusion il dort bien la matinée jusqu’à genre 13 ou 14h puis ensuite c’est la nouba quand je me tâte à aller faire la sieste moi aussi… Il va falloir que l’on se mette d’accord !)

La nuit, en dehors du pic de sommeil où il me réveillait toutes les 1h30 à peu près, il ne se réveille que 2 fois, une fois vers 23h ou minuit, puis la tétée suivante est à 4h30/5h du matin. En soi, c’est quand même pas mal, même si cela me change du grand frère qui lui faisait ses nuits à 2 mois environ et qu’il était lui aussi allaité. Le seul inconvénient est qu’il réveille toute la maisonnée dont son frère, et tous les deux restent ensuite éveillés -_-

Je ne vous cache pas qu’il me tarde de refaire une nuit complète et une vraie grasse mat’.

Voilà donc les dernières nouvelles de Monsieur Tim, qui vous fait des bisous bien baveux jusqu’à la prochaine fois 🙂