Diastasis : définition et solution

Hello les amis,

J’espère que vous allez bien ? Aujourd’hui, je vais dire un gros mot : diastasis !

Diastasis ?! Kézako ?!

Voici d’abord la définition selon le Larousse : n.m.

Écartement anormal entre deux éléments anatomiques distincts, normalement fixés l’un à l’autre.

Vous le devinez à peu près, il s’agit des muscles abdominaux superficiels, qui constituent le grand droit : les muscles verticaux gauche et droite. Leurs fonctions sont bien vitales :

  • ils facilitent l’expiration lors de la respiration ;
  • ils contribuent à maintenir et protéger les organes internes ;
  • ils participent aux mouvements du tronc et du bassin.

Quand la partie droite et gauche du grand droit se séparent : on parle alors de diastasis. Le ventre devient proéminent, et de la peau en excès qui retombe (que l’on appelle aussi tablier abdominal) apparaît très souvent.

Diastasis

Toi la maman qui me lit, ça te parle ? C’est normal. Une grossesse peut être un élément déclencheur d’un diastasis. Le bébé est d’un poids important, tu as eu des jumeaux, tu as eu différentes grossesses … Ou encore tu as eu une césarienne (c’est bien j’ai au moins 3 points de cochés sur cette liste …) Cela concerne aussi les personnes pratiquant peu d’activité sportive ou encore présentant un surpoids. Nous pouvons donc tous être touchés par cet écartement. Je suis concernée par cela.

Mon parcours

En tant que jeune maman, j’ai très souvent eu le discours très culpabilisateur du pseudo entourage bienveillant « tu as trop profité pendant la grossesse, t’as trop abusé maintenant c’est régime haha » bla bla bla. Pour ma part, j’avais pris pour chacune de mes grossesses environ 7 ou 8 kilos seulement, en ayant eu pour envie beaucoup de fruits et de légumes. OK, parfois aussi un bon burger bien gras lol Mais donc, dans tous les cas, après les accouchements, je retrouvais généralement un poids assez proche de mon poids initial, mais conservais ce petit ventre dérangeant. Pour Ju je ne l’ai jamais réellement perdu, malgré le fait que j’avais fait pas mal de session d’abdo type crunch. En réalité, cela empire la pression des grands droits et donc le diastasis. Moralité, 4 ans après ma première grossesse et malgré mes grandes sessions sportives (zumba, running et pilates), je n’arrivais pas à retrouver mon petit ventre de non maman.

Comme vous le savez, je me suis donnée pour objectif 2018 de retrouver une morphologie qui me plairait, et je me suis donc attaquée à ma silhouette. J’ai commencé différents challenges, pour finalement revenir au yoga et aux techniques de gainage qui vont avec. Je vous épargne la photo de Septembre 2017 où le ventre était sacrément proéminent, et j’ai fait un check up en Janvier et là en Juin.

img_20180613_233732_5730001337993613.png

Pour moi il y a encore de la marge, mais le résultat est là. J’ai rajouté à cela bien entendu un grand ménage de printemps concernant l’alimentation, nous sommes passés à un rééquilibrage alimentaire avec beaucoup plus de légumes et de fruits qu’avant, et même l’Homme – qui ne peut pas pratiquer de sport je vous le rappelle- a perdu 6 kilos depuis !

Alors comment faire ?

Avant tout, gardez en tête ces deux mots : douceur et gainage !

Il ne sert à rien donc de faire des abdos type crunch à gogo. A part agresser votre corps, vous ne faîtes rien d’autre dans notre cas. Il faut travailler chaque côté du corps (gauche et droite donc) en douceur. Beaucoup d’exercices peuvent se faire allongés, donc pas de crainte pour nos cervicales non plus. Vous trouverez assez d’exercices sur Youtube pour vous contenter, je ne recommande aucune prof, c’est vraiment au feeling! Le pilates et le yoga ont vraiment ma préférence pour raffermir notre silhouette de maman sans agresser notre corps.

Il y a aussi le gainage ! Gainez, gainez, gainez ! Et si vous ne savez pas comment gainer, eh bien rentrez le ventre 😉 Gainez en montant les escaliers, gainez en faisant la cuisine, gainez même en conduisant ! Cela entraîne en douceur votre ventre. Entre nous, j’avais beaucoup de mal au début à le faire, mais plus vous pratiquez, et plus ce sera facile ! N’hésitez pas à vous faire aider avec une culotte ou un shorty gainant, s’il faut vraiment cela pour vous faire rentrer le ventre ! (eh oui, J’OSE vous en parler !) Vous allez gagner en posture, et cela va aussi impacter votre état d’esprit. J’insiste !

Et pour terminer cet article, un selfie de victoire car il faut bien aussi se lancer des fleurs parfois !

dav
un début de taille de guêpe xD

Voilà pour aujourd’hui !

J’espère avoir pu vous aider un peu dans la réflexion avec mon témoignage. Je vous souhaite une agréable fin de semaine, et n’oubliez pas : no pain no gain, mais tout en douceur, toujours 😉

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s