Travail et allaitement : 6 mois plus tard

Bonjour les amis !

J’espère que vous allez bien en ce dernier jour de la semaine 🙂

Cela faisait un petit bout de temps que je n’avais pas dédié un article sur Tim et l’allaitement, qui est un sujet qui me tient toujours autant à cœur. Oui, car Tim, bébé de bientôt 15 mois, est toujours allaité.

dav
Un gnome se cache sur cette photo 😉

Je ne cherche aucun avis, ni conseil, et encore moins de jugement. Jusqu’à récemment, il était encore allergique aux plv, et avec le scandale alimentaire qui tourne encore en boucle aux infos, je suis plutôt contente qu’il ait échappé à une contamination. De plus, avec notre situation actuelle, je n’avais pas du tout le cœur (ni le courage) à me lancer dans une lutte acharnée pour un sevrage qui ne serait alors pas du tout naturel. Ju l’a fait naturellement. Alors il est normal que je fasse de même pour son frère, même si ce dernier prend beaucoup plus son temps, n’est-ce pas ?

Aujourd’hui donc, je vais vous parler de mon quotidien de maman qui travaille et qui allaite un bambin de plus d’un an. Mon témoignage.

Je ne tire plus mon lait au travail depuis Novembre. Cela fait donc maintenant 2 mois 1/2. D’un côté je ne vous cache pas que c’est un véritable soulagement, n’ayant plus cette impression de ne faire « que ça » pendant mes pauses, ni me prendre la tête sur les transports des poches, etc. De plus, quel plaisir de pouvoir laisser sa casquette de maman une fois la porte de la maison refermée derrière moi ! Pouvoir de nouveau prendre des pauses avec les collègues, ne plus avoir à surveiller l’heure pour savoir à quelle heure sortir mon matériel de camping, vérifier que la salle de réunion soit disponible, etc. Bref, de ce côté là, je suis super contente de retrouver mon côté de femme active.

A côté de cela, je continue les tétées à la demande. Elles se déroulent très souvent dès le retour du travail, vers 17h30 – 18h. Puis au moment du coucher, à 19h30. Ensuite pour la nuit, c’est beaucoup plus chaotique. Parfois Tim va dormir d’un trait jusqu’à 4h et réclamera une tétée pour se rassurer et le revoilà reparti jusqu’à 6h30 – 7h. D’autres fois, il se réveillera toutes les 2h, ou 3 … Et ces nuits là sont sacrément plus sportives pour enchaîner avec le travail le lendemain… Car je ne sais pour vous, mais personnellement, je mets beaucoup de temps à me rendormir après avoir recouché le gnome.

A la crèche, Tim prend des yaourts de soja nature ou au chocolat (dont il raffole), mange sa purée et de la compote. Parfois, il mange aussi des petits boudoirs qu’on lui propose. Et au déjeuner ou au goûter, il a son verre de lait maternel (oui, ce bébé n’aime pas les biberons, je vous le rappelle …). Pour le moment, nous sommes encore sur le stock que j’ai constitué avec le tire lait au travail. Depuis, j’essaie de tirer au moins 2 fois par semaine afin de ne pas voir mon stock diminuer trop vite, même si nous commençons à voir le fond du tiroir lol Mais tant que je le pourrai, je continuerai à tirer en rentrant du travail.

En ce moment, il a ses deux molaires qui lui font des misères, le pauvre petit cœur… Donc il me réclame souvent, à partir du moment où je suis à la maison. Un vrai bébé koala.

Ce n’est qu’un moment à passer 😉

Voilà mon témoignage. Pour celles qui souhaitent un allaitement prolongé, faîtes le ! Ecoutez vous, votre bébé et votre cœur. Entourez-vous de personnes bienveillantes : un groupe de parole, des mamans allaitantes, ou même un groupe Facebook ! Restez ouvertes d’esprit. Et surtout, laissez vous porter !

Je ne sais pas encore comment nous allons amorcer le sevrage, mais nous improviserons bien à ce moment là ! En attendant, je profite, même si parfois c’est difficile, fatiguant, compliqué. Mais je me sens utile et je vois le côté économique de la chose (oui l’argent, toujours…). Et c’est l’un des sens de la vie de maman, non ?

Allaitante ou biberonante, maternage proximale ou non adepte, on s’en fiche ! Nous sommes toutes mamans, et nous faisons de notre mieux. Le plus important, c’est l’amour de notre enfant, pas l’avis des autres. Alors profitons-en !

Sur ce, je vous souhaite un bon vendredi, et un bon weekend en famille 😉

 

 

Edit du 31/01/2018 :

Je tiens à remercier le site de Lactissima (que je suivais au tout début de ma seconde aventure dans l’allaitement) d’avoir cité cet article en date du 26 Janvier ! Cela me touche énormément et me conforte dans ma décision de respecter le rythme de Tim, malgré les on dit et la fatigue !

Merci merci merci !!!

Publicités

3 commentaires

  1. Je n’ai pas allaité aussi longtemps que toi, mais j’ai eu la chance, en reprenant le travail, de basculer naturellement sur des tétées « plaisir » le matin et le soir, sans tirer mon lait la journée. J’aurais trouvé ça très difficile, en termes d’organisations, de tirer mon lait au travail ; et finalement, aussi, j’appréciais de retrouver un moment où je n’étais pas ‘maman’ mais plus active. En tout cas c’est chouette que ça t’épanouisse autant! (note pour le soja – j’avais lu qu’il vallait mieux éviter d’en donner aux enfants, même si je ne sais plus trop les raisons?)

    Aimé par 1 personne

    • Oui, il n’est pas trop recommandé de donner du soja aux enfants car cela peut aussi leur déclancher une réaction. C’est l’allergologue qui nous l’a expliqué, mais bien des mois après avoir commencé avec cette alternative sur les conseils de notre médecin qui n’est pas spécialisé dans cette discipline. On ne lui en veut pas, chacun son métier après tout et finalement Tim le vivait très bien quand même 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s