3 mois

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez bien en ce vendredi (TGIF !!!). Ici, j’essaie de garder un rythme de parution d’article de 2 / semaines (ce sera déjà pas mal), car je vous avoue que la vie avec deux enfants, c’est sportif !

Aujourd’hui, je vous parle donc de … l’arrivée de notre 2e gnome. Oui, j’en ai envie et après tout, nous sommes sur mon blog lol

Depuis mercredi 18 janvier, cela fait donc 3 mois que nous sommes 4. Pour ne rien vous cacher, après avoir ressenti l’échec et le désespoir, aujourd’hui je ne ressens plus que de la colère. Je commence tout juste à faire la paix avec moi même, mais pas avec mon corps.

Les débuts ont été assez chaotiques, il faut dire que malgré une grossesse qui était top, Tim ayant trop profité de son séjour dans le ventre de maman, il s’était présenté comme un gros bébé.

IMG_20160917_142747.jpg
Et je n’en étais qu’à 7 mois de grossesse sur cette photo !

Mon projet de naissance était d’accoucher avec mon chéri à mes côtés, certes avec péridurale mais par voie basse, allaiter bébé, et reprendre le sport rapidement.

Dîtes vous qu’un projet de naissance, c’est beau, mais (dans mon cas) cela ne se concrétise pas !

J’ai eu une péridurale qui n’a pas fonctionné, subi une césarienne d’urgence (d’ailleurs la dose de cheval que l’on m’a donné avant l’intervention a commencé à ne plus faire effet pendant que j’étais sur la table d’intervention…), je me suis fait appeler de Mme Nguyen (c’est bien connu qu’une tête d’Asiat s’appelle forcément Nguyen ..), on a fait croire à mon mari que ce n’était pas moi qui hurlait à l’agonie dans le bloc alors que nous savions pertinemment qu’il n’y avait que moi qui accouchait ce soir là…

Ce qui m’a le plus perturbé et choqué était le peu de compassion et d’attention que l’on a pu recevoir de l’équipe d’intervention. Lorsque l’on m’a annoncé que j’allais subir une césarienne, je me suis mise à pleurer. C’était le début de ma longue descente dans mon sentiment d’échec. Une des sage femmes a alors quitté la salle en ronchonnant un « encore une qui pleure ». Je ne l’ai plus revue de la soirée.

Je n’ai eu aucune explication sur ce qui allait se passer pendant l’intervention. OK j’étais dans les vapes, mais j’entendais tout. J’essayais d’être agréable et souriante malgré la panique et le désespoir, mais rien n’y fait, je n’ai rien su de ce qu’il se passait. Le fait que l’anesthésie ait lâché à ce moment là n’a pas aidé, je peux vous le garantir. Et que l’on ne me croit pas et avoir eu droit à un « oh mais ça ne fait pas si mal que ça… ». OK… Fais toi ouvrir le ventre, te le faire agrafer à vif et on en reparle.

Ne me parlez pas de la pression que peut subir une équipe médicale ce qui pourrait expliquer leur manque d’humanité. Ce soir là, je vous le rappelle, nous étions les seuls patients.

En salle de repos, la température de mon corps s’est mis à faire le yoyo. Un coup j’avais extrêmement froid, un autre coup extrêmement chaud. J’avais déjà une couverture que j’avais eu pendant que j’étais en salle de travail. J’ai demandé, vu que je n’avais pas le droit de boire, si au moins on pouvait m’enlever la couverture. SF2 marmonne alors « un coup elle a chaud, un coup elle a froid, il faut qu’elle se décide ».

Mon hospitalisation s’est déroulée à peu près correctement. Il faut reconnaître que l’équipe d’infirmières et puéricultrices étaient adorables, et les SF à l’écoute. Rien à voir avec l’équipe d’urgence. Cela aurait été parfait si… Je n’avais pas eu toutes mes complications.

Pour vous résumer la chose, je n’ai plus de passage à mon domicile de mes infirmières depuis le 12 Janvier 2017, soit un peu plus d’une semaine aujourd’hui, et soit presque 3 mois pour une cicatrisation complète de ma plaie.

En gros, par rapport à mon projet de naissance : voie basse NON, péridurale OUI mais NON, reprise du sport rapide NON. Il ne me restait que l’allaitement.

L’allaitement a été mon fil rouge pour ne pas baisser les bras. J’avais toujours entendu dire que si on accouchait par césarienne, on ne pouvait pas allaiter. Il aurait mieux fallu dire : il faut serrer des dents lorsque l’on veut allaiter après une césarienne, car la plaie fait mal ! Mais avec beaucoup de persévérance et de foi – en soi et en son bébé – tout est possible ! Aujourd’hui Tim est un bébé allaité exclusivement et il fait plutôt bien péter la barre de croissance lol

dav
Les fesses dodues, c’est cadeau 😉

Allez, la prochaine fois je vous ferai le bilan des progrès de Gnome 2.

Merci de m’avoir lu et à très bientôt !

Publicités

12 réflexions sur “3 mois

  1. aevoleblog dit :

    Les fesses dodues 😍😍
    C’est vraiment horrible comme expérience, je suis désolée pour toi, j’hallucine qu’on puisse être aussi peu humain et compréhensif… Est-ce que tu envisages une plainte ou quelque chose de ce genre ?
    Gros bisous

    J'aime

    • L’homme voudrait effectivement faire une lettre de réclamation. Personnellement je t’avoue que j’ai juste envie de tourner la page. Maintenant que la cicatrisation est faite je suis plutôt sur la bonne voie 😘

      J'aime

      • AurAuKiwi dit :

        Je comprends que tu veuilles tourner la page, mais ça peut valoir le coup d’écrire à l’hôpital, même pour un « simple » témoignage, sans rien attendre derrière. Tu n’es sûrement pas la seule dans ce cas, et c’est toujours bien que la direction sache ce qui se passe dans ses services…
        Plein de bisous à vous 4 ! 🙂

        J'aime

      • Va savoir je trouverai peut-être la motivation de le faire d’ici quelques mois ? Dans tous les cas j’ai dit à l’homme que s’il voulait la faire rapidement que c’était lui qui s’en chargeait. Des bisous 🙂

        J'aime

  2. Laetitia dit :

    Je suis sous le choque de lire ça… C’est honteux… J’espère que tu vas réussir à te remettre de tout ça… 😦 Je suis en tout cas ravie que tu reprennes le blog. 🙂

    J'aime

  3. Kikimilie dit :

    Tu sais bien que j’ai vécu la même avec Enzo… Sans le après pour la cica
    Je compatis et trouve que tu as été extrêmement forte
    Des bisous d’amour 😘😘

    J'aime

  4. Je n’en revient pas… je me doute qu’il y a des gens sans compassion un peu partout, qu’il faut se protéger mais m*rd* ils ont fait le choix d’aider leur prochain non?! sinon à quoi ça sert d’avoir fait de études. Enfin c’est ma vision… et là franchement j’ai peur, dans quel monde vit-on? Courage!

    J'aime

    • Je pense que c’est plus une question de personne dans mon cas, mais je m’en serai bien passé 😦 rien à voir avec mon premier accouchement, ce que je déplore. Mais après, vu que la grossesse s’était bien passée, je ne me voyais pas repartir à cet hôpital qui était plutôt loin de chez nous alors que j’avais une clinique juste à côté. Enfin avec des « si »… Bisous 🙂

      J'aime

  5. siam dit :

    Comme je suis née par césarienne, j’ai toujours su que l’on peut allaiter très longtemps (merci maman), les gens sont mal informés c’est dingue pour mon petit garçon, soins intensives avec tire lait c’est pour dire la détermination… bon les infirmières n’ont jamais vu ça. 40 mn pour tirer 10ml et et deux jours après 120 ml en 2 mn. Je n’ai jamais cru que la césarienne c’est un échec, ne pas voir grandir ses enfants ça c’est un horrible ;o)

    J'aime

    • Merci pour ce témoignage ! Oui effectivement avec le recul je me rends compte que paniquer pour la manière d’accoucher pour l’allaitement peut paraître infondé, surtout quand on sait que c’est une question d’hormone (je crois ?) pour lancer la lactation. C’est plus long, mais ça fonctionne quand même. J’en suis aussi, finalement, un exemple aussi.
      Quel courage et détermination pour toi aussi ! Je suis admirative, 120 ml ! Wow ! Moi en 10min je peine déjà à faire 90 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s